TAF Évaluation pilote, par EEA, Burkina Faso et WaterAid Burkina Faso

rope-pump-BFLa technologie pompe à corde a été évaluée à Pacala dans la région du Centre-Est du Burkina Faso. Il s’agit d’une technologie qui est en cours d’expérimentation dans certaines régions du Burkina Faso qui n’est pas encore validée par le gouvernement comme un dispositif d’approvisionnement en eau potable.

Recommandations
  • Continuer la recherche pour améliorer la technologie tout en restant dans une limite de cout supportable par les communautés. Cette recherche devra être supportée pendant cette phase par le promoteur de la technologie.
  • Le défi ne se situe pas sur l’acceptation de la technologie par les communautés mais par le gouvernement. Le promoteur (ONG et Institution de recherches) devra travailler à capitaliser les preuves scientifiques de la contribution de la pompe à corde dans la réduction des maladies et à les utiliser pour un plaidoyer auprès des institutions gouvernementales et des bailleurs de fonds.
  • Il faut renforcer les actions et les stratégies déjà mises en place autour des points d’eau car les résultats à ce niveau sont probants notamment par rapport à la propreté existante autour des points d’eau, la réduction des maladies, etc.
  • Le promoteur de la technologie doit renforcer le mécanisme déjà en place et favoriser les échanges inter régions entre les artisans réparateurs en vue de les permettre d’être au même niveau de connaissance sur la technologie. Aussi le promoteur doit intensifier les actions de marketing et de sensibilisation grande masse en vue de faire connaitre la pompe d’un grand nombre d’acteurs toute chose qui facilitera sa mise à l’échelle.
  • Les artisans doivent travailler en prendre en compte le feedback des utilisateurs et mettre en place une équipe de recherche pluridisciplinaire incluant les services techniques du gouvernement en charge de l’eau pour travailler sur les préoccupations identifiées à travers le feedback des utilisateurs.