EcoSan á Poa, Burkina Faso

TAF Évaluation pilote, par EEA, Burkina Faso et WaterAid Burkina Faso

ecosan-BFUtilisation de la technologie EcoSan est connue dès le 19è siècle en France et en Angleterre ; vers 1950 au Vietnam ; 1970 au Mexique ; 1980 en Suède ; Année 1990 : passage à l’échelle dans plusieurs pays dont le Burkina Faso.

Recommandations

L’évaluation de la technologie EcoSan sous le TAF fait ressortir que c’est une technologie prometteuse mais en même temps adoptée par les décideurs politiques et les communautés. Les résultats de l’application du TAF fait ressortir aussi la nécessité d’apporter quelques améliorations en vue de la mise à grande échelle de la technologie et de sa durabilité à long terme.

  • Il est nécessaire de revoir la stratégie d’introduction d’EcoSan qui est fortement subventionnée en vue de créer un engouement pour les acteurs du secteur privé à y investir.
  • La recherche doit continuer en vue de réduire les coûts de la technologie et de faire face à la forte demande de la technologie et en facilitant l’accès à une grande majorité de la population.
  • La recherche sur les risques sanitaires liés à l’utilisation des urines et excrétas hygiénistes et au lavage anal devra se poursuivre en vue de rassurer ceux qui sont toujours sceptiques, etc.
  • A cause de la complexité de la technologie ceux qui en disposent déjà doivent être continuellement sensibilisés.